Flying Lotus – You’re Dead !

Critique

Oui mais non.

Un album orienté jazz à la sauce Flying Lotus était la certitude de le voir tomber dans tous les pièges.

Un problème de format

Premièrement le format est mauvais, un album de 38 minutes subdivisé en 19 tracks c’est déjà prendre le risque d’empiler des formats courts et de finalement ne toucher en profondeur sur aucun morceau. Une minute après avoir tenté d’appréhender l’univers d’un morceau on est tout de suite catapulté ailleurs avec un autre morceau et ainsi de suite.

C’est déjà ce que je reprochais à Donuts, de J Dilla, mais on ne pouvait au moins pas ôter à Donuts une certaine puissance et une signature. You’re Dead c’est de l’assemblage très froid. Dans les intentions cet album est calculé, dans les faits il échoue à calculer les choses correctement et ne semble pas très logique.

You’re Dead ! Une mauvaise gestion et beaucoup de mauvaises transitions

Deuxièmement, même les morceaux les plus longs sont gâchés.
J’ai trouvé Never Catch Me beaucoup trop nerveux, la faute à un Kendrick Lamar englouti par la production et des contrebasse-batterie insupportables, j’ai juste eu l’impression de le voir courir contre le beat et je suis même pas sur que cette production soit faite pour un rappeur.

C’est dans la seconde partie du morceau que ça devient intéressant, la vraie erreur aurait été de stopper le morceau juste après la performance de Kendrick, du coup c’est un bon point. C’est un peu pareil avec Turkey Dog Coma, assourdissant dans sa première partie, qui se révèle intéressant par la suite.

Il n’y a quasiment aucun morceau transcendant sur cet album, quelques combinaisons restent néanmoins intéressantes : Theme/Tesla, Coronous/Siren Song et Turtles. Le reste est raté ou dispensable.

Pour moi Flying Lotus a clairement atteint ses limites en montrant son incapacité à se renouveler, qu’il tente de cacher tant bien que mal derrière un peu de free jazz et il est évident que si je venais à réécouter l’un de ses anciens albums mes notes baisseraient de quelques points.

Un disque usant et ennuyeux dont on ressort lessivé, un disque que personne ne réécoute fréquemment et un disque que personne n’achète.

Tibbar
Tibbar
Do you fools listen to music or do you just skim through it ?

Rejoins-nous sur Facebook et Instagram