Joey Bada$$ – #LongLiveSteelo

Album : Summer Knights

Année : 2013

Le 24 décembre 2012, le jeune Jamal Everald Dewar Jr, plus connu sous son nom de scène Capital STEEZ, se donne la mort. Ce fût une véritable perte pour le rap new-yorkais tant le rappeur était talentueux et doté d’un grand potentiel, et ce fût également une grande perte pour Joey Bada$$ qui considérait Jamal comme son meilleur ami, un grand frère spirituel et un mentor. Ils avaient d’ailleurs fondé ensemble le collectif Pro Era et s’étaient fait remarquer notamment grâce à une de leurs musiques en duo, « Survival Tactics », sortie courant 2012.

https://youtu.be/DDWAk8-leVA

Quelques mois après le décès de Jamal, en juillet 2013, Joey Bada$$ publia sa mixtape « Summer Knights », dans laquelle se trouvait la musique #LongLiveSteelo dédiée à son ami décédé.

Sur une production enivrante de Kirk Knight -membre de la Pro Era qui était également proche de Capital STEEZ-, Joey se laisse aller, et fait part de tout ce qu’il a sur le cœur, ce qui en fait une de ses musiques les plus introspectives et profondes.

Ayo I don’t really cry, ask why
Cause inside, no one ever really dies
Your presence is still alive
Your voice I still hear it

Il en profite pour exprimer ses regrets, sa tristesse, sa nostalgie, son incompréhension vis-à-vis de certaines pensées de STEEZ et de son suicide, mais surtout il exprime à quel point il est reconnaissant de tout ce que STEEZ lui a appris et apporté.

You used to tell me read books, niggas bookin’ me now
But how, could I have done it without you though
You was the big bro I never ever had you know?
Why you had to go? It hurt me inside

L’émotion se fait ressentir à travers le texte et surtout à travers la voix de Joey, ce qui rend la musique plus authentique et touchante. Encore aujourd’hui il continue de rendre hommage à Capital STEEZ à travers sa musique, ses interviews et ses concerts. Le collectif Pro Era a d’ailleurs créé un événement annuel en la mémoire de Jamal, le STEEZ Day! Festival.

Pour conclure cette chronique, je vais paraphraser la dernière ligne de Joey Bada$$ :

King Capital,

May your soul Rest in Peace.

Rotka
Rotka
Life's a bitch and then you die

Rejoins-nous sur Facebook et Instagram

Recommandé