Vald – Réflexions basses

Album : XEU

Année : 2018


Introspectif comme il l’a rarement été, Vald délivre dans Réflexions basses un regard amer sur la célébrité et ses conséquences. Produit par le beatmaker Seezy, la boucle de piano cristalline, à peine audible, est parfaitement calibrée au morceau. Pas de grandiloquence, juste un piano, des drums et un homme, légèrement alcoolisé.

La célébrité et le manque de liberté

Les rappeurs cultivent souvent un désir ambivalent : celui de connaître la célébrité sans ses inconvénients. Être adulé, sans être aguiché toutes les 2 secondes pour un selfie. Bien souvent la célébrité est acceptée pour ses points positifs : les femmes, les passes-droits, la foule. Néanmoins, comme pour tout, le négatif existe également : la peur de l’échec, la pression des fans, le regard oppressant en public.

Je peux plus rire aux éclats, trop d’inconnus qui fixent mes pas
J’veux pas d’la gloire, cette bouffonne, mais plus j’fais d’argent et plus c’est tout comme

La célébrité et l’estime de soi

Le souci lorsqu’on est célèbre, c’est qu’il est difficile de savoir si les gens nous aiment pour ce que l’on est ou pour la personne que l’on renvoie. Vald regrette d’ailleurs que les gens le surestiment alors qu’il n’est finalement qu’un humain comme les autres.

Est-ce que c’est moi qu’tu suces ou c’est V.A.L.D? 

Mon estime de moi-même en piteux état ; pour la plupart d’ces trous d’balle, j’suis phénoménal

J’suis mal dans ma peau, comme un ado’ boutonneux, ça va rien changer, ma gueule sous la couronne

On ressent une certaine lassitude dans ses propos, Vald mêlant différents alcools et drogues, comme une manière d’échapper à cette réalité oppressante. Une dissonance apparait aux yeux de Vald : être vu comme phénoménal par des fans qu’il qualifiera d’ailleurs de trous de balle, tant ils sont éloignés de la réalité, alors qu’en réalité il se considère comme étant assez mauvais. Tous ces soucis prennent une place gigantesque dans son esprit : « Mes anges, mes démons qui s’embrouillent : j’peux pas suivre le débat ».

La célébrité et le futur

Pour un artiste, le futur est par essence anxiogène : qu’est-ce qui peut certifier que le succès sera toujours au rendez-vous ? Comment évoluer et composer avec son présent ? Vald aborde à plusieurs reprises la question du futur, essentiellement sous l’axe amoureux et familial. Il ne se voit pas fonder une famille alors qu’il est au sommet de sa gloire, car fonder une famille le ralentirait et le rendrait moins productif. Et comme on le sait, les gens oublient très vite. Il faut également garder à l’esprit que Vald est capitaliste et chercher à faire le plus d’argent possible : « Est-ce que j’suis venu sur Terre pour être capitaliste et m’faire sucer la bite ? Peut-être »

Elle m’demande :
« Bébé, mais quand est-ce qu’tu m’maries ? », j’réponds : « Attends, là, j’fais du khaliss, après seulement, j’ferai l’point sur ma vie »

En tout cas, monter une vie d’famille, en c’moment, c’est comme surréaliste

En nous laissant pénétrer dans ses pensées, on réalise que Vald se cache en fait derrière une façade de rappeur second degré et ironique pour mieux se protéger. Si les réflexions sont basses, c’est justement parce qu’elles sont entre Vald et lui-même et que personne ne peut réellement les entendre. Lorsque nous en avons un court aperçu comme avec ce morceau, on réalise que Vald est en réalité bien plus tourmenté et indécis qu’on ne le pense.

Tibbar
Tibbar
Do you fools listen to music or do you just skim through it ?

Rejoins-nous sur Facebook et Instagram

Recommandé