Jazzy Bazz – Parfum

Album : Nuit (voir la chronique de l’album Nuit)

Année : 2018

Parfum, un morceau émouvant

Dans Parfum, Jazzy Bazz partage ses souvenirs et son vécu. Vue, toucher, odorat, les sens s’entremêlent dans un spleen et une nostalgie touchantes. Jazzy Bazz confessera d’ailleurs avoir pleuré lors de la confection de ce morceau lors d’une interview dans l’émission La Sauce :

« Parfum c’est un morceau que je ne peux pas écouter. Sincèrement. Je n’avais aucune pudeur lorsque je l’ai écrit, et pour la petite anecdote, je l’écrivais en même temps que je pleurais. Je l’ai écris assez rapidement. C’était un moment un peu fou de création. »

Intimiste à l’extrême, le morceau ne se dote que d’une guitare sèche, d’une trompette réminiscente et de chœurs évasifs. Ce fond minimaliste est d’ailleurs spécialement conçu pour qu’une attention toute particulière soit portée aux lyrics. Dans une époque où les gens ne prennent plus le temps d’apprécier les paroles mais sont à la recherche du gros beat qui va ambiancer, ce choix détonne et fait sens.

La surreprésentation des odeurs

Jazzy Bazz évoque à tour de bras son enfance, son adolescence mais également sa vie d’adulte. L’omniprésence des odeurs laisse d’ailleurs penser que la nostalgie s’agite plus facilement chez Jazzy avec les odeurs qu’avec des sons ou des images.

« Des odeurs qui rappellent des moments
Des souvenirs dont j’ressens le parfum
Des arômes assommants »
« Un parfum sucré peut rendre amer, retour en arrière »
« Odeur de caramel et rien à faire à part s’insulter »
« Flash back, odeur de verdure »
« Tout ça passe par mes narines mais ça me prend au cœur »

Amer, Jazzy Bazz même laisse entrevoir un regret de l’anonymat. Son processus de maturation est également décrit, sans cache-misère et d’une manière totalement franche. « Une embrouille sur l’avenue d’Saint-Cloud, et j’ai l’impression d’être adulte d’un coup », « Les insultes, les coups d’ceinture, la brutalité forge », « Mon adolescence quand des fumigènes crament ».

Finalement, Jazzy Bazz excelle le plus lorsqu’il est empreint de spleen. Il nous pond avec le morceau Parfum un véritable chef d’œuvre, à écouter les dimanches pluvieux et lorsqu’il pleut sur notre cœur.

Tibbar
Tibbar
Do you fools listen to music or do you just skim through it ?

Rejoins-nous sur Facebook et Instagram

Recommandé