Ariana Grande – Thank U, Next

Critique

Environ 6 mois après avoir livré son album Sweetener, Ariana Grande revient plus revancharde que jamais avec son nouvel album « thank u, next ».

 

Au sortir de la période de son album Sweetener qui avait été plutôt décevant musicalement en raison de productions trop livides en particulier celles de Pharell Williams et de facilités sur ses performances où les seuls excellents sons à retenir sont au final ceux qui ont le plus marché commercialement, Ariana Grande se devait de rectifier le tir, et elle a décidé de le faire plus vite que prévu.

Un retour parfaitement géré

Après avoir subi également quelques difficultés dans sa vie récemment, notamment le décès de Mac Miller où certaines personnes l’accablaient de celui ci, Ari est revenue déterminée en balançant un 1er single, « thank u next » qui était excellent, et qui montrait une certaine confiance en elle développée après le drame du décès de son ex petit ami, cette même confiance renouvelée sur le dernier single avant l’album « 7 rings » où elle s’essaie même au rap, exercice réussi à merveille, et où elle use de mélodies entêtantes pour au final exécuter un single incroyable. Le single « imagine » complète cette réussite de 3 singles excellents, et son album pouvait donc sortir dans les meilleures conditions.

Un retour à l’excellence musicale

Pour s’améliorer musicalement par rapport à Sweetener, Ariana devait d’abord changer ses choix de productions. Et elle l’a très bien fait en sélectionnant un éventail de prods très qualitatives et plutôt variées, qu’elle a réussi à regrouper au sein d’un même album cohérent, en les sublimant par sa splendide prestance vocale. Ainsi nous avons droit ici à un florilège de productions d’excellentes factures, certaines étant plus lancinantes comme celle de Needy, d’autres plus rythmées telles celles de Bloodline, Make Up ou encore In My Head.

On arrive à un côté relativement aérien à un moment également avec Ghostin et on frôle la trap avec Break Up With You Girlfriend, I’m Bored. A noter aussi l’excellente utilisation du sample de After Laughter (Come Tears) de Wendy Rene, un sample bien connu dans le milieu du hip-hop car il a été utilisé par Kendrick Lamar, le Wu-Tang Clan, Method Man ou encore Metro Boomin tout récemment. Avec cette armada de productions de qualité, Ariana pouvait donc préparer sa voix pour un retour marquant.

Une efficacité vocale retrouvée

Là où sur Sweetener Ariana peut parfois être facile vocalement, elle s’est ici surpassée en variant ses tons de voix sans jamais abandonner sa maîtrise. Elle se retrouve plus pertinente sur les productions, sachant souvent quelle tonalité adapter pour élever le plus possible une chanson. Elle varie ainsi entre les voix graves, les voix de tête poussant les aiguës à leur paroxysme et s’essaie même avec succès à des flows plus rappés sur 7 Rings où elle livre une prestation rapologique toute à fait correcte. Sur ce morceau justement elle alterne les variations vocales, passant du chant au rap, de l’aigu au grave, tout en maîtrisant avec aisance tous les domaines auxquels elle s’essaie, et donnant une richesse folle au morceau.

Même réussite dans l’exercice sur l’outro où elle s’adapte parfaitement au rythme changeant de la prod. L’album est donc ainsi parsemé de petits bijoux vocaux et est portée par d’excellents refrains, trouvant toujours une place dans le morceau pour en être le véritable highlight comme sur Fake Smile où Ari trouve comment dégainer le refrain parfait lorsque la production s’éclaircit en usant de mélodies pertinentes. Et dans ce style on peut citer de nombreux refrains efficaces au possible sur l’album, notamment Bad Idea, 7 Rings, In My Head ou encore Thank U Next.

L’album de la maturité

Enfin, on retrouve sur cet album un step up lyrical au niveau de l’attitude où en sent une Ariana plus confiante et sûre d’elle, après les nombreux tourments qu’elle a subit l’année dernière. C’est dans ce sens où elle a acquis cette maturité, passant de la jeune fille un peu candide à une femme forte, transmettant ce sentiment parfois à travers sa voix. Elle use également d’un côté provocant notamment sur Thank u Next et 7 Rings où elle montre clairement que tout ce qu’elle souhaite elle l’obtient, et où elle n’hésite pas à zapper des personnes une fois qu’elle a ce qu’il lui faut.

Et ce sentiment de confiance voire d’arrogance est même illustré dans les 2 clips où elle dégage une attitude frisant le hautain. Elle semble désormais avoir chassé sa fragilité au profit d’une force d’esprit plus accrue, comme on peut le voir aussi dans le clip de Break Up With You Girlfriend, I’m Bored. Au delà de la maturité humaine, on ressent également une maturité musicale, où elle est parfaitement en phase avec la musicalité de ses productions en montrant l’étendue de sa palette vocale.

En conclusion, Thank u next est un album concis et efficace, dont le cours format permet une digestion efficace du projet qui ne connaît pas de temps faible, où tous les titres s’enchaînent avec fluidité et cohérence sans jamais faire tâche. Ariana s’inscrit encore plus dans le haut panier des chanteuses de pop de cette génération, et marie même un côté hip hop par moment. Un album d’excellente facture donc, qu’elle a su tenir en solo d’une main de maître grâce à la richesse de ses productions et de sa voix.

Rejoins-nous sur Facebook et Instagram