5 rappeurs belges à suivre en 2019

Ces dernières années, on a beaucoup entendu parler de la scène du rap belge, qui a pris une toute autre dimension depuis l’explosion de certains rappeurs comme Damso ou Hamza. Cette scène regorge d’énormément de talents, qui attendent patiemment leur heure. Faisons le point sur ces rappeurs qui risquent de bien faire parler d’eux lors des prochains mois et des prochaines années.

1. Krisy

Krisy est sans doute l’artiste le plus connu de cette liste, il a plusieurs cordes à son arc, étant capable de rapper, chantonner, écrire, mais surtout produire. Lorsqu’il est interprète, on le retrouve sous le nom Krisy, mais lorsqu’il enfile sa casquette de producteur/ingénieur du son, on le retrouve sous le pseudonyme De La Fuentes.

C’est notamment lui qui était l’ingénieur du son de l’album Batterie Faible, et c’est également lui qui a produit « Paris c’est loin » de Damso et Booba, entre autres. A côté de ça, il a sorti 2 excellents projets : Menthe à l’eau en 2016, et ensuite Paradis d’Amour en 2017, dans lesquels il se démarque par son côté gentleman, un style très épuré, beaucoup de musicalité et sa qualité du story-telling.

Même s’il s’est fait plutôt discret en 2018, il n’a pas chômé pour autant : son premier album intitulé Euphoria devrait sortir début 2019, et sera accompagné d’une BD. Et il voit les choses en grand puisque son gros projet à long terme serait de sortir une comédie musicale. Un artiste qui n’a pas fini de nous étonner.

2. Isha

Isha c’est un rappeur au parcours assez atypique puisqu’il s’agit de sa deuxième carrière de rappeur. La première il l’a commencée adolescent sous le pseudonyme Psmaker, on peut notamment le retrouver sur l’excellente musique de Scylla « Bx Vibes (remix) », qui comportait une flopée de rappeurs bruxellois qui étaient assez connus localement, et qui était le premier véritable hymne du rap bruxellois, bien avant « BruxellesVie » et autre « Bruxelles Arrive ».

Après ça, il disparaîtra de la circulation, pensant arrêter le rap définitivement. Avant de renaître de ses cendres, et de revenir en 2016 sous le nom d’Isha. C’est le début du succès pour lui qui était sans doute dans la mauvaise époque, ou trop en avance sur son temps lors de sa première carrière. Depuis son retour sur le devant de la scène, il a sorti deux projets, La Vie Augmente Vol.1 et ensuite la Vie Augmente Vol.2, qui ont tout deux connu un succès d’estime.

Le rappeur se démarque par la qualité de sa plume, avec laquelle il raconte son quotidien, sa vie, le tout en étant très sombre, très brut et très honnête. Et finalement, presque 10 ans après « BX Vibes », il a recollaboré avec Scylla, à l’occasion de la musique « clope sur la lune », qui témoigne de l’énorme évolution artistique des deux rappeurs en presque une décennie.


Isha devrait sortir La Vie Augmente Vol.3 d’ici peu.

3. Kobo

Kobo est un rappeur énigmatique, on sait assez peu de choses à son sujet si ce n’est que c’est un proche de Damso. Il a fait le choix de se masquer le visage, pour marquer les esprits, et se démarquer des autres artistes, tout en gardant une part de mystère. Il s’est fait connaître grâce à sa musique « Présumé sobre », qui est un petit chef d’œuvre, et qui possède un magnifique clip :


Ensuite il a fait une apparition remarquée dans Rentre Dans le Cercle (Belgique). Avant de refaire parler de lui grâce à sa musique « Baltimore », qui est inspirée de la série The Wire et du film Ghost Dog, encore une fois le clip vaut le détour :


Kobo semble attacher une importance capitale à l’image et à la musicalité, pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos oreilles. Ses textes sont souvent bien écrits et ont du sens. Il devrait sortir Période d’essai -son premier projet- prochainement, probablement en 2019. Un rappeur avec énormément de potentiel.

4. Slim Lessio

Slim Lessio est un rappeur/chanteur qui reprend les codes de la nouvelle vague du rap américain, mettant la musicalité très en avant, notamment à l’aide de flows envoutants et planants. Contrairement à beaucoup de rappeurs belges, il ne vient pas de Bruxelles, il est issu d’une petite ville belge dénommée Spa.

C’est un proche collaborateur du producteur belge Ponko, avec qui l’alchimie est évidente. Slim Lessio avait sorti son premier projet solo « Fruit de Paix » en 2017, sur lequel on pouvait retrouver des musiques qui sentent bon l’été comme Piña Colada

Et en cette fin d’année 2018, il a sorti la réédition du projet, qui a pour nom « Fruit 2 paix », et qui contient des morceaux témoignant de sa progression et de sa versatilité, on pense notamment à la très bonne musique « Le monde est à nous », qui a des allures de balade.

5. Green Montana

Pour le moment, on ne sait pas encore grand-chose de lui, si ce n’est qu’il est proche d’Isha, et originaire de la ville belge de Verviers, ce qui, à la manière d’un Slim Lessio, prouve bien que la qualité se trouve partout en Belgique, et pas juste à Bruxelles. Avec un rap très typé US, il semble s’inspirer de la trillwave. Il a sorti assez peu de musiques pour le moment, mais suffisamment pour laisser entrevoir du talent et du potentiel. Il faudra le tenir à l’œil en 2019 !

Rotka
Life's a bitch and then you die

Rejoins-nous sur Facebook